Des enfants découvrent l’huilerie de SOPREEF

Regards sur un avenir à portée de main

En juin, SOPREEF a reçu la visite des élèves de CM2 de l’école de Keur Sabassi Thiam.

Ils ont été reçus par deux jeunes, qui ont grandi comme eux dans cette région, et sont aujourd’hui en train de tracer le chemin de leur avenir : Tidiane, mécanicien et Modou, ingénieur en aménagement du territoire.

Une entreprise...

JPEG - 63 ko
Arrivée à l’huilerie

SOPREEF c’est une véritable entreprise. En franchir la porte c’est, pour les enfants, entrer dans un nouveau monde... Ils vont découvrir combien ce monde-là est à portée de leur main !

Rencontre avec des jeunes qui croient en l’avenir

JPEG - 61.8 ko
Explications de Tidiane

Tidiane est un jeune de Sadioga. Comme eux il est né et a grandi ici, dans le département de Foundiougne.

Il terminait un apprentissage en mécanique dans un petit atelier de Sokone, en alternance avec des cours au centre Cataluña, au moment où SOPREEF mettait en service sa presse.

Après quelques mois de test, c’est maintenant lui qui s’en occupe. Et avec quelle attention on l’écoute !

JPEG - 37.7 ko
Regards

Dans ces regards-là, il y a tout un avenir qui scintille...

JPEG - 63.8 ko
Photo de famille

A la fin de la visite, dans l’escalier qui monte au mezzanine où sont stockées les graines et d’où on alimente la trémie, on fait une photo de famille avec Modou Loum.

Modou est un jeune de Kaolack (ville toute proche, à une heure de Sokone). Il a fait des études d’ingénieur à l’Ecole Nationale d’Economie Appliquée (ENEA).

L’année prochaine il animera la composante ’Education’ du programme EESF, et il appuiera le groupement de Keur Seyni Gueye dans une tentative de restauration de la fertilité des sols.

Sa confiance dans le développement local est aussi un bel exemple pour ces enfants en quête d’avenir.

...une entreprise, oui, mais solidaire

JPEG - 83.7 ko
Après la visite
Explications par le coordinateur du programme EESF, Abdoulaye Diakhate

Et on termine par une discussion sérieuse avec Abdoulaye, le coordinateur du programme EESF :

SOPREEF c’est aussi une entreprise solidaire : pour elle les enfants sont des acteurs comme les autres.

Et comme les autres ils sont invités à entrer dans un dialogue solidaire, à leur rythme.


Photos de Pierre Saint Ges

Découvrez aussi les résultats de la rencontre à travers les articles suivants :


publié par   Bruno Legendre
le dimanche 7 juillet 2013
 
 

Contributions

A lire...

Brèves

27 janvier - Energie propre : c’est parti !

THD a conclu un accord de représentation de SOLEA, filiale de SIREA Groupe (France) au niveau de (...)

3 janvier - Une petite entreprise, mais un réseau international

SOPREEF a beau être à 5 heures de route de Dakar, perdue au milieu du delta du Saloum, elle est (...)

3 janvier - Huile de Jatropha

Fin de l’hivernage 2016 : en 8 ans, les paysans partenaires du programme EESF ont planté 300.000 (...)