Chronique EESF N°14 - Août 2010

Présent d’Avenir

Voilà un an qu’un accord de partenariat a été conclu entre le programme EESF et l’association française Présent d’Avenir. L’objectif était d’apporter un appui au budget de fonctionnement de SOPREEF, l’entreprise solidaire en charge de la coordination du programme EESF, et de lui permettre ainsi de disposer du temps et de la liberté qui sont indispensables pour que s’épanouisse l’initiative et se tissent les relations de solidarité : le temps de l’émergence d’un respect mutuel dans l’écoute de l’autre, la liberté d’adapter la stratégie et de redéfinir les priorités, pour que chacun comprenne la dimension humaine que nous voulons donner à notre projet, s’en imprègne et y adhère.

Les 30.000 € par an que Présent d’Avenir se propose de mobiliser assurent à SOPREEF, tant qu’elle ne dispose pas de ressources propres, la capacité de payer le salaire du technicien agricole, Mamadou Lamine Seck, la location d’un local servant de bureau et de lieu de rencontre, le fonctionnement d’un véhicule et d’une moto et de faire face à diverses charges administratives. Son appui a permis également d’initier des activités importantes, comme la mise en place d’un relais technique au niveau de chacun des dix groupements de producteurs.

Ce qui fait la spécificité de ce partenariat c’est qu’il n’exprime aucune exigence de résultat, en termes par exemple de nombre d’arbres plantés ou de paysans mobilisés. Il soutient une intention ; il repose sur l’hypothèse de la sincérité de l’investissement qui a été réalisé depuis 2007 par les fondateurs du programme et de leur volonté de le poursuivre. Il ne porte d’autre attente que de voir le programme s’ancrer dans la durée et l’idée de solidarité faire son chemin. Il constitue en fait pour nous, en permanence, un véritable défi : face aux multiples difficultés rencontrées, il oppose en silence la confiance de dizaines de personnes.

Présent d’Avenir c’est d’abord un réseau d’épargnants solidaires. Des personnes de tous âges et de toutes conditions se sont engagées à transférer régulièrement au profit de l’association une partie des intérêts générés par leur épargne. Près de 7.500 € sont ainsi mobilisés chaque année, représentant le produit d’une épargne totale de plus de 250.000 €.

Présent d’Avenir c’est aussi un réseau de donateurs ponctuels, qui n’osent encore ou ne peuvent s’engager dans la durée, mais qui très souvent souhaitent par ce geste établir le contact : depuis le début de cette année leurs contributions se sont élevées à environ 1.500 €.

Le petit village de Pailhès, en Ariège, donne un bel exemple de ce mouvement de solidarité. Après une soirée de présentation de la mission de Présent d’Avenir à Sokone au mois d’avril, et quelques animations sur le marché hebdomadaire au mois d’août, une dizaine de personnes, la plupart ayant des revenus très modestes, ont apporté leur soutien. Le bulletin municipal s’est fait l’écho du partenariat avec le programme EESF et une rencontre avec la présidente de l’association est prévue : au-delà du don, des relations nouvelles se développent autour d’une idée commune.

Présent d’Avenir ne se contente en effet pas de recevoir de l’argent : pas plus qu’à Sokone il ne constitue en lui-même une finalité. L’objectif de l’association est d’abord de promouvoir, en France comme au Sénégal, une relation solidaire durable ; son souhait serait qu’elle se personnalise et que se tissent des relations entre les membres de son réseau et ceux qui donnent corps, au niveau d’une école, d’un groupement de producteurs, ou d’un conseil rural, à l’espoir d’un monde plus solidaire.

Présent d’Avenir relaie aussi le programme auprès de sources de financement en France : membre du Conseil d’Administration de SOPREEF, elle leur garantit que les ressources qu’ils mettent à sa disposition seront utilisées dans le respect des valeurs de solidarité et d’équité qui le fondent. Ainsi l’association La Nef (‘appui aux projets d’entraide économique et sociale’), la Fondation Un Monde par tous (‘encouragement de la participation de chacun à la construction du monde’), l’association Tissage Regards Croisés (‘tissage de liens entre les peuples’), la Fondation du Grand Orient de France (‘soutien à l’émancipation des êtres et des peuples afin qu’ils soient debout, maîtres de leur destin’), se sont déjà mobilisés. L’agence du Mans du Crédit Coopératif, par sa disponibilité et la qualité de son conseil, et son effort pour réduire les frais de transfert, a pour sa part contribué à faciliter la collecte et la mise à disposition des fonds collectés.

Trois projets importants sont activement soutenus par Présent d’Avenir :

  • la création d’une huilerie à Sokone, qui sera un centre de formation de techniciens ruraux et dont les revenus assureront l’autofinancement à long terme de la coordination du programme ;
  • la promotion du programme auprès des écoles, car c’est le regard que les enfants portent sur leur avenir qui rend durable l’action que nous menons aujourd’hui et l’investissement de leurs parents ;
  • l’élaboration par des jeunes du département de Foundiougne d’un plaidoyer pour l’accès à l’eau potable, dans cette région qui est l’une des plus mal desservie du Sénégal.

Si vous avez envie de rejoindre Présent d’Avenir, pour l’aider à étendre son réseau de soutien, voire en faire partie, ou à approcher de nouveaux partenaires, n’hésitez pas à en contacter les responsables à l’adresse presentdavenir@laposte.net.

Bruno Legendre, agronome


publié par   Bruno Legendre
le jeudi 26 août 2010
 
 

A lire...

Brèves

27 janvier - Energie propre : c’est parti !

THD a conclu un accord de représentation de SOLEA, filiale de SIREA Groupe (France) au niveau de (...)

3 janvier - Une petite entreprise, mais un réseau international

SOPREEF a beau être à 5 heures de route de Dakar, perdue au milieu du delta du Saloum, elle est (...)

3 janvier - Huile de Jatropha

Fin de l’hivernage 2016 : en 8 ans, les paysans partenaires du programme EESF ont planté 300.000 (...)