Huile de Jatropha

mardi 3 janvier

Fin de l’hivernage 2016 : en 8 ans, les paysans partenaires du programme EESF ont planté 300.000 arbres de Jatropha !!!

L’objectif initial était d’utiliser l’huile extraite de leurs graines comme biocarburant, et SOPREEF s’est équipée pour produire une huile répondant aux normes internationales.

Mais le marché des biocarburants ne se développe pas au Sénégal : le cadre réglementaire n’est pas défini, les normes de qualité ne sont pas établies, et surtout aucune promotion n’est faite de l’utilisation de cette source d’énergie sur les centaines de forages ruraux et centrales électriques hybrides qui utilisent aujourd’hui pour la plupart du gasoil.

Pourtant le Jatropha peut produire une énergie abondante, sur place, sans gros investissement (contrairement au photovoltaïque) ni grande technicité, accessible à la population rurale.

A 100 FCFA le kilo de graines, même si c’est le prix le plus élevé d’Afrique de l’Ouest, ce n’est pas très motivants pour les paysans d’aller les ramasser. D’autant que le jatropha produit à contre-saison, à un moment où il n’y a rien d’autre à faire dans les champs. Mais pour être compétitif avec le gasoil, il est impossible de rémunérer mieux la production de graine...

Les paysans l’ont compris, et ils continuent pourtant à planter, environ 50.000 arbres chaque année. Parce qu’ils sont convaincus qu’ils sont là en train d’investir. Ils savent que l’on ne met pas sur pied une capacité de production et de transformation en quelques semaines.

Grâce à leur effort de plantation et à la technicité acquise par SOPREEF, le département de Foundiougne dispose déjà d’une capacité de production de plus de 100.000 litres d’huile par an....



A lire...